Car la non-violence,
c’est du concret !

Au fil des années, nous avons créé et développé de nombreux outils. Ils permettent de découvrir, d’approfondir et d’expérimenter la dynamique non-violente. Fruits d’une longue expérience et d’une expertise qui s’est enrichie au fil des années, ils sont au service de ceux qui désirent améliorer la qualité de leurs relations.

Violence orientée vers l´autre

  • Moi tout transparent Je sais mieux que l´autre, j´ai raison... Je me sens et me présente comme tout transparent.
  • L’autre tout rayé L´autre a tort, il se trompe, je l´enferme dans mon jugement... Je le vois tout rayé.

Violence orientée vers moi

  • Moi tout rayé Je m´écrase, me sens incapable, me culpabilise... Je me raye complètement.
  • L’autre tout transparent Je laisse toute la place à l´autre, à sa vérité, ses intérêts... Je le vois tout transparent.

La relation non-violente

Apprendre à vivre dans le réel :

  • D’abord avec moi-même ma zone de lumière (mon transparent)
    et ma zone d’ombre (mon rayé)
  • Et avec l’autre dans la relation
    et l’accueil de sa différence
    sa zone de lumière (son transparent)
    et sa zone d’ombre (son rayé)

« La ligne qui sépare le bien du mal ne passe pas entre les hommes mais au cœur de chaque homme ! »

Diagonale de l’écoute

  • Reconnaître l’autre (son transparent) Se mettre à l’écoute de son point de vue et le reformuler (accusé-réception). Quelle est sa vérité ? Son vécu ? Ses besoins ? Ses motivations ? Pourquoi réagit-il comme cela ? Que défend-il ?
  • Accueillir les reproches (mon rayé) Se mettre à l’écoute de ce que l’autre me reproche et le reformuler (accusé-réception). Qu’est-ce qui dans mon attitude dérange l’autre ? J’ai ma part de responsabilité dans cette situation.

Diagonale de l’expression

  • M’affirmer (mon transparent) Dire mon point de vue, oser exister face à l’autre. Quelle est ma vérité ? Mon vécu ? Mes besoins ? Ma motivation ? Pourquoi je réagis comme cela ? Qu’est-ce que je défends ?
  • Interpeller (son rayé) Exprimer ce en quoi l’attitude de l’autre m’a dérangé. Qu’est-ce que je reproche à l’autre ? Il a sa part de responsabilité dans cette situation.

Où commence la violence ? Qu'est que la relation non-violente ?


La Roue du Changement de Regard nous aide à voir "où commence la violence" dans nos vies quotidiennes et à découvrir un chemin vers la non-violence active. La violence commence chaque fois que je divise le monde en deux ; chaque fois que je pense, j’agis comme si l’une des deux parties en conflit est toute rayée et l’autre toute transparente. Cet outil conçu par Bruno et Isabelle Eliat-Serck est abordé plus en profondeur dans le livre Oser la relation et développé en lien avec l’Evangile par Benoît et Ariane Thiran-Guibert dans Entrer dans l’Evangile pour sortir de la violence.


> Rendez-vous sur la page Notre approche pour en apprendre plus...

 

© 2013-2017 Sortir de la Violence - Graphisme et intégration Spip: Sylvain Lohest

Plan du site | | Contact | RSS 2.0