[]

Tous nos prochains rendez-vous
en un coup d’oeil !

Vous retrouverez ci-dessous tous les événements (journées ou cycles de formation, retraites, conférences) programmés à ce jour.
N’hésitez pas à consulter notre catalogue si vous rêvez d’imaginer votre événement "sur mesure".

Journée ouverte à tous le 29 avril 2017


Sortir de la Violence et Pax Christi Vlaanderen sont des organisations qui s’inspirent et se laissent guider par l’esprit de la Non-violence active, sa vision, ses méthodes et ses stratégies. La visite de Hildegard Goss-Mayr en Belgique en 2001 est à l’origine de ce choix. Sa présence a non seulement inspiré Pax Christi à placer la Non-Violence Active au cœur de son action, mais elle a aussi contribué à la création de Sortir de la Violence. Aujourd’hui les deux organisations travaillent ensemble à la diffusion de la Non-Violence Active.

Le samedi 29 avril 2017 aura lieu la deuxième journée d’ateliers de non-violence active, organisée cette année en commun. A travers 18 ateliers, en français et en néerlandais, nous vous proposons un large éventail d’approches, méthodes et connaissances théoriques relatives à la Non-Violence : une opportunité unique en Belgique.





 

Informations pratiques

Lieu
Collège Saint-Michel, Boulevard Saint-Michel 24 à 1040 Bruxelles (entre Montgomery et le métro Boileau). Entrée par la grille située entre l’église et le métro Boileau.

Déroulement de la journée
9.15 Accueil avec café et thé
9.30 Mot d’accueil
10.00 > 12.30 Première série d’ateliers
12.30 Lunch (apportez votre pique-nique)
14.00 > 16.30 Deuxième série d’ateliers
16.45 Prière de clôture
17.00 Fin

Liste des ateliers
Cliquez sur ce lien. Vous pouvez choisir un atelier (soit le matin, soit l’après-midi) ou deux ateliers (un le matin et un l’après-midi).

Participation
La participation aux frais est libre. Les personnes qui restent pour le repas sont priées d’apporter leur pique-nique. Les boissons sont offertes.

Inscription
Inscription (obligatoire avant le 20 avril 2017) : cliquez sur ce lien.

Pour davantage d’informations : contactez-nous (info@sortirdelaviolence.org / +32 679 06 44)

Ateliers du matin

Inscription


La non-violence avec soi-même
M’entendre avec moi, faire ma connaissance, exister sans m’écraser…

Isabelle Eliat-Serck et Mireille Serck

Par des moments tantôt plus expressifs, ludiques et interactifs, tantôt plus intérieurs, explorer divers chemins pour renouveler et pacifier mon regard et ma relation avec moi-même.

Violence et relations du côté des ados…

Christian Brodkom
Christian Brodkom est enseignant dans le secondaire. Il est sensible à la question de la violence et de la non-violence, qu’il travaille concrètement au quotidien dans son métier. Il a participé à la création par Sortir de la Violence de la comédie musicale "La Novattitude".

Travailler dans un groupe d’ados les questions de relations et violence, c’est riche, pas facile, pas toujours confortable et pourtant... Ils sont demandeurs à pouvoir dire et se dire, parler et se parler sur ces questions-là. Beaucoup de jeunes aujourd’hui souffrent de situations malveillantes, à l’école, en famille, via facebook et autres réseaux. Ils sont eux-mêmes capables d’être porteurs de changements. À travers des jeux et des mises en situations concrètes, venez vous enrichir d’expériences en plus...

Etre un instrument de miséricorde
Rencontrer toute personne souffrante grâce à la Roue du Changement de Regard

Claudine Naveau
Claudine Naveau est aumônière d’hôpital.

Au travers de la, de ma souffrance, la personne a le désir de triompher de ses peurs, de croire en un avenir, de se relier à son unicité, de se pardonner et d’être pardonnée, de se sentir aimée, d’oser se relever... de vivre plus intensément avec elle-même, les autres, et Dieu. Par des exercices, nous découvrons ensemble la Roue du Changement de Regard, comme outil pour être réceptacle de récits de vie et devenir passeur de réconfort, de paix et de miséricorde divine.

L’axe de la roue du changement de regard
Au cœur de la relation : Moi, Toi et Lui, la relation est Trinité

Bruno Eliat
Bruno Eliat est co-fondateur de Sortir de la Violence,​​ concepteur avec son épouse Isabelle de l’outil la Roue du Changement de Regard, co-auteur de "Oser la Relation, Exister sans écraser", formateur et conférencier en non-violence, professeur de religion. Il a travaillé l’aspect théologique et biblique de la Roue.

Dans la roue du changement de regard, on voit souvent juste deux parties : moi et l’autre. Mais il y a encore une troisième partie, au cœur de moi et de l’autre. Observez-la sur la roue : c’est le point central, l’axe. Tout petit, on l’oublie facilement. Mais c’est parce qu’on le néglige qu’on devient incapable de faire tourner la roue.

Exercer l’autorité avec fermeté et respect…
Comment faire grandir les personnes et la relation

Ariane Thiran-Guibert
Ariante Thiran-Guibert est co-fondatrice de Sortir de la Violence, formatrice et coach à la relation non-violente. Co-auteure de "Entrer dans l’Evangile pour sortir de la violence" et "Jésus non-violent" (3 tomes).

Autoritarisme et laxisme se payent cash ! Comment mettre hors-jeu ces abus de pouvoir dans nos relations personnelles ou professionnelles ? Comment mettre en place un cadre relationnel où chacun puisse se dire ? Comment concilier autorité et compréhension ? Venez découvrir les deux pieds de la non-violence…

Mon ennemi extérieur se retrouve en moi !

Thérèse et Robert Henckes
Thérèse Henckes : Psychologue et psychothérapeute (système et communication).

Robert Henckes : chirurgien et médecin en soins palliatifs, accompagnateur (Simone Pacot) Tous deux, actifs dans l’accompagnement psychologique et spirituel de personnes (Torrent de Vie) et de couples.

Ce qui m’irrite chez l’autre me renvoie à ce que j’ai rejeté ou pas développé en moi ! Le côté rayé que je projette sur l’autre révèle mon côté rayé en moi. Nous étudierons de façon interactive ce côté ombre en nous : comment reconnaitre cet ennemi en nous et comment l’amadouer ? Afin qu’il nous permette d’établir de meilleures relations avec ceux qui nous irritent.

Evenwaardigheid, basis van Geweldloosheid

Pat Patfoort
Pat Patfoort (° 1949) is antropologe van opleiding en ontwikkelde het Meerdere-mindere & Evenwaardigheidsmodel (MmE-model). Zij geeft hierover wereldwijd trainingen en publiceerde verschillende boeken. Zij is voorzitster van vzw De Vuurbloem (Centrum voor Preventie en Geweldloze hantering van Conflicten, in Brugge), moeder van twee en grootmoeder van vier. (www.patpatfoort.be)

Aan de hand van bewegings-, uitwisselings- en denkoefeningen verkennen we het Meerdere-mindere model of M-m model (basis van geweld) en het Evenwaardigheidsmodel of E-model (basis van geweldloosheid). We krijgen inzicht in wat deze twee modellen inhouden en betekenen. Daarna oefenen we in het hanteren van het Evenwaardigheidsmodel, zowel met situaties buiten ons als met eigen situaties.

Geweldloos actief, Jezus achterna

Jan Vanden Berghe
Jan Vanden Berghe (°1942) was van 2003 tot 2012 verantwoordelijk voor de Dienst Vredesspiritualiteit bij Pax Christi Vlaanderen. Hij is op dit ogenblik interdiocesaan pastor bij Adem-Tocht, spiritualiteitsbeweging voor senioren.

Vanuit hedendaagse concrete conflictsituaties waarin actievoerders kunnen terechtkomen spelen we het verschil tussen ‘actief’ en ‘geweldloos actief’. Daarnaast spelen we situaties zoals in de evangelies verteld, en duiden we de expliciet geweldloze aanpak van Jezus van Nazareth als een concrete inspiratiebron. We eindigen met een beknopte uiteenzetting over de geweldloosheid van Jezus van Nazareth, geïnspireerd door de visie van ‘Sortir de la Violence’.

Erkenning van de ander in zijn of haar radicaal anders zijn

Luc Vansina
Luc Vansina (°1958) vertrok in 1991 als Kapucijn naar Congo, meer bepaald Kinshasa. Hij werkte er meer dan 25 jaar, waarvan ongeveer 20 jaar voor Memisa België. Tijdens deze periode heeft hij, naast het typisch werk voor een medische NGO, ook meegewerkt aan de actie ‘Vredesboten’ die het verdeelde land weer samenbracht. Terug in België verdiept Luc zich in ‘inclusieve verbindende communicatie’.

Erkennen dat we afhankelijk zijn van de ander en de ander van mij is een weg die mij openstelt voor een inclusieve verbindende communicatie. In respect voor het radicaal anders zijn van de ander mogen we de ander niet grijpen en herleiden tot het heden. In de toekomst is de ander anders dan in het heden. Deze erkenning wordt getoetst aan concrete voorbeelden. Dit maakt het mogelijk ons open te stellen voor verschillen die we als rijkdom verwelkomen en niet moeten bevechten.

Ateliers de l'après-midi

Inscription


“Geweldloosheid, een stijl van vredespolitiek”

Jo Hanssens

Zo klinkt de titel van de vredesboodschap van paus Franciscus voor 1 januari 2017. Gaat het echt om een nieuwe etappe in het spreken en handelen van de katholieke Kerk rond de betekenis van de geweldloosheid van Jezus en de actieve geweldloosheid vandaag ? We maken samen kennis met deze bijzondere vredesboodschap. Vervolgens oefenen we ons in een ‘geweldloze’ dialoog rond bepaalde passages van deze boodschap. Tenslotte wordt deze vredesboodschap getoetst aan een aantal moeilijke maatschappelijke en politieke kwesties zoals het beschermen van burgers in situaties van oorlog. Hoever komen we dan met een nieuwe stijl van vredespolitiek ?

De basisprincipes van de Actieve geweldloosheid

Annemarie Gielen
Annemarie Gielen (°1972) hoorde midden jaren ’90 over geweldloze communicatie via de Russische NGO Soldatenmoeders van Sint-Petersburg, waar zij toen werkte. Van 2002 tot 2011 behartigde zij de dialoog- en vredesprojecten van Pax Christi Vlaanderen in de Russische Federatie, o.a. met Pat Patfoort. Zij kreeg de opdracht om de actieve geweldloosheid meer inbedding te geven binnen Pax Christi Vlaanderen. Sinds januari 2012 is zij daar algemeen directeur.

De actieve geweldloosheid, zoals ontwikkeld door Jean Goss en Hildegard Goss-Mayr, is een coherent geheel van visie en spiritualiteit, methoden en strategie voor rechtvaardigheid en vrede. Tijdens de workshop krijg je inzicht in de basisprincipes van de actieve geweldloosheid en worden enkele instrumenten zoals de ‘omgekeerde driehoek’ en de ‘cirkels van solidariteit’ uitgelegd. Oefeningen en videofragmenten maken deze basisprincipes en de inzet van de instrumenten concreet.

Islamofilie als hefboom van geweldloze interreligieuze dialoog

Babs Mertens
Barbara (Babs) Mertens (°1982) kwam tijdens haar studies Intercultureel Management in contact met de Italiaanse Jezuïet Paolo Dall’Oglio. In 2009 verbleef ze in het Syrisch klooster Deir Mar Moussa, waar pater Paolo zijn missie voor dialoog met de islam vorm gaf. Sinds het uitbreken van het conflict in Syrië zet Babs Mertens zich vrijwillig in voor Syrische vluchtelingen en voor de verspreiding van het gedachtegoed van pater Paolo. Ze werkte mee aan de Nederlandse vertaling van het boek "Uit liefde voor de islam". 

Hoe het geweld in onze interreligieuze relaties te boven komen ? Hoe omgaan met wat waarheid is voor de ander ? Van waaruit werken aan een gezamenlijke toekomst ? Het leven en de visie van het Syrisch klooster Deir Mar Moussa, dat opnieuw gesticht werd door pater Paolo Dall’Oglio, wordt geduid als model voor dialoog met de islam. Aan de hand van concrete situaties en stellingen uit de actualiteit gaan we dieper in op enkele basisconcepten uit het gedachtegoed van pater Paolo Dall’Oglio zoals verwoord in zijn boek “Uit liefde voor de islam”. 

L’Equivalence, base de la Non-Violence

Pat Patfoort
Pat Patfoort (née en 1949) est anthropologue et a développé le modèle Majeur-mineur-Equivalence (le modèle MmE). Elle offre, sur base de ce modèle, des formations au niveau international et a publié plusieurs livres dans différentes langues. Elle est présidente de l’asbl De Vuurbloem (Centre pour la Prévention et Gestion Non-Violente des Conflits) à Bruges. Elle est la mère de deux fils et l’active grand-mère de leurs quatre enfants. (www.patpatfoort.be)

Au moyen d’exercices corporels, d’échanges et de réflexions, nous explorons le modèle Majeur-mineur ou modèle M-m (qui est à la base de la violence) et le modèle de l’Equivalence ou modèle E (qui est à la base de la non-violence). Nous percevons ainsi ce que ces deux modèles contiennent et signifient. Nous nous exerçons ensuite à utiliser le modèle de l’Equivalence, tant avec des situations qui nous concernent qu’avec des situations proposées.

Le racisme : pas une fatalité
Comment mieux réagir lorsque nous sommes témoins ou victimes de racisme ?

Thomas Peeters
Thomas Peeters travaille pour l’ASBL ORBIT comme collaborateur racisme et diversité. Il y donne des formations, organise des journées d’étude, assure le suivi de messages racistes sur internet et conduit de multiples projets qui ont pour but de combattre le racisme et d’accompagner des associations dans leur gestion de la diversité culturelle.

Dans nos contacts quotidiens avec nos voisins, proches ou collègues, nous entendons régulièrement des tirades racistes envers des personnes d’autres cultures ou religions. Quand nous voulons réagir, un sentiment d’impuissance nous habite parfois. Dans cet atelier, nous découvrons une approche personnelle et effective pour entrer en dialogue avec les personnes qui s’expriment de manière raciste.

Apprendre à découvrir le monde de l’autre avec la méthode imago

Germaine et Marc Van Rysselberghe-Sartenaer
Germaine et Marc Van Rysselberghe-Sartenaer sont mariés depuis 28 ans et en recherche depuis lors pour améliorer leur relation. Ils ont participé à de nombreux stages et formations en couple dont la sophrologie, le massage, la réflexologie plantaire et maintenant, depuis 7 ans, la méthode Imago ou la relation consciente dans le couple.

Il s’agit d’une manière de communiquer où chacun parle à son tour dans un cadre bien précis. Cette structure permet d’aller très loin dans l’écoute de soi grâce au soutien de l’autre. Chacun peut se dire en sécurité, et deux réalités peuvent exister sans danger. C’est un dialogue à deux en couple.

Développer l’intelligence collective dans mon organisation ?
Une dimension essentielle de l’action non-violente…

Benoît Thiran
Benoît Thiran est co-fondateur de Sortir de la Violence, formateur, coach et consultant dans le domaine de la relation non-violente et du Management-Humain-Durable. Co-auteur de "Entrer dans l’Evangile pour sortir de la violence" et "Jésus non-violent" (3 tomes).

Nous aborderons cette question en intelligence collective : en plus de découvrir un nouvel outil, vous expérimenterez le processus, vous profiterez des apports de tous les autres participants sur la question et vous serez capable de débuter l’expérience dans votre groupe. Venez vivre l’expérience d’une des 8 caractéristiques de la non-violence active : "Les méthodes et les stratégies ne sont pas fixées par une seule personne. Des solutions vraies ne peuvent être trouvées que communautairement".

Notre culture occidentale, une culture de paix ?

Françoise van Rijckevorsel
Françoise van Rijckevorsel est retraitée, membre d’un habitat groupé et trois fois grand-mère, en recherche des chemins de non-violence à travers les formations et dans les divers horizons de la vie quotidienne. Formatrice au sein de Sortir de la Violence .

La violence se développe au niveau personnel et au niveau structurel. Elle plonge ses racines dans la culture qui souvent la rend invisible. Avec l’éclairage de J. Galtung (International Peace Research Institute, Oslo), nous verrons comment interroger notre culture pour rendre apparente la violence qui s’y cache et pouvoir travailler à la paix.

Filiation et violence
Noé et ses fils nous donnent un exemple de filiation tragique

Hervé van Baren
Hervé van Baren a 53 ans, est marié et père d’un enfant. Ingénieur et programmateur. A suivi les sessions de Sortir de la Violence. Membre du CA de Sortir de la Violence depuis trois ans. Catéchiste, visiteur de prison, actif dans la fondation DonorInfo.

A partir de l’histoire biblique de Noé et de ses fils (Genèse 9), nous ferons un chemin de réflexion sur les liens qui existent entre la filiation et la violence. Dans un premier temps, nous nous nourrirons de textes variés pour enrichir notre vision de ce rapport complexe. Ensuite, à l’aide de jeux, nous tenterons de faire évoluer la filiation tragique en filiation saine.